Syrie: les tchétchènes

Tchétchènes

Des Tchétchènes venus défendre Gaza contre l’agression israélienne se retrouvent à combattre en Syrie dans le cadre de leur guerre contre la Russie et leur idée de créer un émirat caucasien.  De cette façon ils se mobilisent derrière l’Arabie saoudite et le Qatar, qui, avec le soutien des Etats-Unis, se battent le gouvernement syrien pour agrandir leur pouvoir et leur influence dans la région. A Qatar se trouve la plus grande base américaine pour la guerre en Afghanistan, qui a été précédemment situé à l’Arabie saoudite.

===

Syrie: deux évêques enlevés, les ravisseurs seraient “tchétchènes”

23 avril 2013

“Les ravisseurs parlaient en arabe littéraire et avaient l’air d’étrangers.”

Les ravisseurs de deux évêques enlevés lundi en Syrie seraient des “jihadistes tchétchènes”, selon le diocèse orthodoxe syrien. L’évêque Yohanna Ibrahim, chef du diocèse syriaque orthodoxe d’Alep et l’évêque Boulos Yaziji, chef du diocèse grec orthodoxe de la ville, avaient été enlevés alors qu’ils revenaient de la frontière turque, indique le diocèse dans un communiqué.

“Selon les informations reçues, un groupe armé de Tchétchènes a arrêté leur voiture et enlevé les évêques. Le chauffeur a été tué”, affirme le diocèse, sans préciser le lieu exact du rapt ni les circonstances du meurtre du conducteur.

Lundi, l’agence officielle syrienne Sana avait rapporté qu’un “groupe terroriste armé” avait enlevé les deux évêques dans le village de Kafar Dael dans la province d’Alep.

Une source au diocèse a précisé à l’AFP que l’évêque Yohanna Ibrahim “menait une mission humanitaire pour libérer deux prêtres enlevés il y a deux mois” et était allé à la frontière turque après des informations sur leur présence là-bas. Dans le même temps, il raccompagnait l’évêque Yaziji qui se trouvait à la frontière. Sur le chemin de retour, au village de Kafar Dael, le groupe armé a intercepté leur voiture et les a enlevés.

Les ravisseurs ont fait descendre de la voiture le chauffeur et une autre personne qui tient à garder à l’anonymat, a poursuivi la source. “Selon cette personne-là, les ravisseurs parlaient en arabe littéraire et avaient l’air d’étrangers. Ils lui ont dit qu’ils étaient des jihadistes tchétchènes”, a indiqué la source du diocèse.

Quant au chauffeur, il a été tué d’une balle dans la tête après le départ des ravisseurs, selon les propos du témoin. “Jusqu’à présent, nous n’avons pas pu communiquer avec les évêques ou avec leurs ravisseurs. Nous faisons de notre mieux pour les libérer”, indique le diocèse.

L’évêque Yohanna Ibrahim était connu pour servir d’intermédiaire dans des cas d’enlèvements notamment de chrétiens. Les chrétiens, qui constituent environ 5% de la population syrienne, sont particulièrement vulnérables dans le contexte d’anarchie favorisé par le conflit qui ensanglante le pays depuis mars 2011, soulignent des ONG.

http://www.lalibre.be/actu/international/syrie-deux-eveques-enleves-les-ravisseurs-seraient-tchetchenes-51b8fbe2e4b0de6db9ca4f26

===

24 novembre 2012 – Des Tchétchènes venus défendre Gaza se retrouvent à combattre en Syrie
http://lejournaldusiecle.com/2012/11/24/des-tchetchenes-venus-defendre-gaza-se-retrouvent-a-combattre-en-syrie/

About kruitvat

I am working for the Belgian human rights association 'Werkgroep Morkhoven' which revealed the Zandvoort childporn case (88.539 victims). The case was covered up by the authorities. During the past years I have been really shocked by the way the rich countries of the western empire want to rule the world. One of my blogs: «Latest News Syria» (WordPress)/ Je travaille pour le 'Werkgroep Morkhoven', un groupe d'action qui a révélé le réseau pornographique d'enfants 'Zandvoort' (88.539 victims). Cette affaire a été couverte par les autorités. Au cours des dernières années, j'ai été vraiment choqué par la façon dont l'Occident et les pays riches veulent gouverner le monde. Un de mes blogs: «Latest News Syria» (WordPress)/ Ik werk voor de Werkgroep Morkhoven die destijds de kinderpornozaak Zandvoort onthulde (88.539 slachtoffers). Deze zaak werd door de overheid op een misdadige manier toegedekt. Gedurende de voorbije jaren was ik werkelijke geschokt door de manier waarop het rijke westen de wereld wil overheersen. Bezoek onze blog «Latest News Syria» (WordPress) ------- Photo: victims of the NATO-bombings on the Chinese embassy in Yougoslavia
This entry was posted in Geen categorie and tagged , . Bookmark the permalink.

4 Responses to Syrie: les tchétchènes

  1. kruitvat says:

    10 septembre 2013 – Syrie: des Tchétchènes et d’autres Caucasiens parmi les terroristes
    http://french.irib.ir/info/moyen-orient/item/274234-syrie-des-tch%C3%A9tch%C3%A8nes-et-d%E2%80%99autres-caucasiens-parmi-les-terroristes

    IRIB – Des Caucasiens, dont des Tchétchènes, combattent aux côtés des rebelles syriens, a déclaré mardi le chef de la diplomatie syrienne Walid Mouallem en visite à Moscou.

    “Les ressortissants d’au moins 83 pays qui s’arment et s’entraînent en Turquie, participent à l’agression contre notre pays”, a déclaré M. Mouallem lors d’une rencontre avec le président de la Douma (chambre basse du Parlement russe) Sergueï Narychkine.
    “Parmi eux, il y a ceux qui viennent du Caucase, de Tchétchénie, ce sont des terroristes”, a-t-il ajouté cité par l’agence Itar-Tass.
    Fin juillet, le quotidien russe Kommersant affirmait qu’au moins une centaine de Tchétchènes participaient aux combats en Syrie aux côtés des rebelles, citant un représentant de la rébellion séparatiste tchétchène, Ousman Ferzaouli, réfugié dans un pays d’Europe occidentale.
    Selon cette source, la majorité des Tchétchènes, qui pénètrent en Syrie via la Turquie, sont originaires du Caucase russe, mais certains viennent aussi de la diaspora réfugiée en Europe.
    En août 2012, le fils d’un ancien chef rebelle séparatiste de Tchétchénie, Roustam Guelaïev, âgé de 24 ans, a été tué en Syrie en combattant aux côtés des forces rebelles.La semaine passée, un groupuscule oeuvrant en Syrie qui s’est présenté être originaire du Caucase a annoncé sa séparation de l’organisation d’al-Qaïda, l’Etat islamique en Irak et en Syrie (EIIS) et du front al-Nosra et a assuré vuoloir oeuvrer en Syrie en toute indépendance, en raison des exactions commises par ces deux groupuscules.
    La Tchétchénie, une petite république du Caucase russe, a été ravagée par deux conflits successifs depuis 1994 avec les forces fédérales russes. La rébellion séparatiste s’y est progressivement islamisée, et a essaimé dans des républiques voisines, comme le Daguestan.

    Source: AFP

  2. kruitvat says:

    Des Tchétchènes venus défendre Gaza se retrouvent à combattre en Syrie

    24 NOVEMBRE 2012

    Des tchétchènes pensant accomplir leur devoir du “Jihad pour Gaza” sont surpris de se retrouver à Alep d’après le quotidien syrien Al-Watan.

    Ils clament que les services de renseignement arabes et étrangers les ont dupés et leur ont fait traverser la frontière turque, alors qu’ils étaient censés traverser la frontière palestinienne ; leur ignorance des lieux, de la langue et des dialectes a fait qu’ils se sont retrouvés à se battre à Alep…

    L’un de leurs représentants a déclaré : « À Alep, nous avons été obligés de nous battre contre les forces gouvernementales. Ce combat nous a été présenté comme un devoir légitime par une fatwa de notre Émir auquel nous devons obéissance, alors que notre intention est de lutter contre l’ennemi israélien ».

    Les sources, sûres, n’ont pas précisé le nombre de ces combattants tchétchènes présentés comme « Les Moudjahidins d’Alep ». Ils seraient des dizaines parmi des centaines de groupuscules fondamentalistes takfiristes de nationalités différentes arabes et étrangères ; la plupart de ces derniers étant inféodés à des factions d’Al-Qaïda, telle celle de « Jabhat al-Nousra ».

    Sources : Al-Watan / Zebuzzeo (Traduction) / Le Journal du Siècle
    http://lejournaldusiecle.com/2012/11/24/des-tchetchenes-venus-defendre-gaza-se-retrouvent-a-combattre-en-syrie/

  3. kruitvat says:

    Les méthodes « musclées » des Tchétchènes en Belgique

    17 août 2012

    La Ville de Mons voulait engager des Tchétchènes comme stewards. Elle a fait marche arrière. Extorsions de fonds, recouvrements de créance, « contrats », règlements de comptes : certains Tchétchènes font peur. L’expédition punitive contre les Afghans du centre de réfugiés de Houthalen en fournit une illustration.

    Étonnant ! Il y a quelques mois, la Ville de Mons a failli engager comme stewards des Tchétchènes bien connus des services de police de Verviers. Leur mission ? Sécuriser les abords de la gare. Ouille ! Sans mandat légal, certains Tchétchènes proposent de protéger des commerçants en échange d’une contribution financière répétitive. On appelle ça du racket. Dûment avertis, les services montois ont bloqué les engagements. L’anecdote en dit long sur la méfiance, voire la peur qu’inspirent les Tchétchènes adeptes de la pure force physique. Divers procès ont déjà révélé le caractère « musclé » de leurs activités notamment en matière d’extorsion de fonds ou de récupération de dettes. Le 5 août dernier, en pleine nuit, une vingtaine d’entre eux ont envahi le centre pour réfugiés de la Rode Kruis de Houthalen (Limbourg) et ont bastonné des Afghans. Un règlement de comptes entre passeurs de migrants ? L’enquête est en cours.
    Nombreux sont les membres honnêtes de cette communauté à subir le contrecoup de cette mauvaise réputation. Ils ne collaborent pas pour autant avec la justice. «Il est impossible d’obtenir d’eux des informations sur les malfrats dont ils condamnent pourtant le comportement, relève un policier. Ils sont très soudés : les conflits se règlent via des conseils de sages qui se sont formés sur les mêmes bases claniques que dans leur pays d’origine. » Avec 500 Tchétchènes établis dans son arrondissement, Verviers est, avec Bruxelles, Anvers, Ostende, Courtrai, Roulers, Louvain, Malines et Arlon, une des places fortes de ces Nord-Caucasiens de nationalité russe. Ils ont fui les deux guerres russo-tchétchènes (1994-1996 et 1999-2000) ou sont attitrés par la prospérité de l’Occident. L’Office des étrangers évalue à 12 000 le nombre de Nord-Caucasiens présents en Belgique (dont une minorité originaire des républiques voisines du Daguestan et d’Ingouchie). La Belgique abrite donc la deuxième plus importante communauté Nord-Caucasienne d’Europe occidentale, après celle vivant en Autriche (36 000 personnes). Avec les risques qui en découlent…

    http://www.levif.be/info/actualite/international/les-methodes-musclees-des-tchetchenes-en-belgique/article-4000163737525.htm

  4. kruitvat says:

    Syrie, une nouvelle brigade djihadist avec des combattants tchétchènes

    19 Septembre 2013

    Des combattants tchétchènes participent au djihad en Syrie (Photo alquds al-arabi)Un courant salafiste djihadiste a annoncé jeudi en Jordanie la formation d’une nouvelle brigade armée, relevant de l’organisation d’al-Qaïda à Alep, Nord de la Syrie, sous le nom des immigrés,(المهاجرون), et qui rassemble des éléments armés de la Tchétchénie.

    Un leader de proue de ce courant a déclaré à UPI sous le sceau de l’anonymat, que la création d’une nouvelle brigade armée relevant d’al-Qaïda et rassemblant 1000 combattants, parmi les anciens combattants de Tchétchénie et des pays du Caucase, a été annoncée mercredi soir à Alep, Nord de Syrie.

    Cette brigade est conduite par Abou Abd Rahman Chichani, et regroupe d’anciens experts militaires tchétchènes. La brigade a mis en place un camp dans la ville d’Alep pour l’entraînement des combattants de Tchétchénie, des Etats de Caucase, et des Arabes, afin de les envoyer, par la suite, combattre sur le front.

    Les combattants de l’Etat d’Irak et d’al-Chem islamique qui se battent contre les forces syriennes gouvernementales se trouvent dans la ville d’Alep Nord de la Syrie, alors que les combattants du front Nosra se positionnent à Deraâ (sud).

    Le courant salafiste djihadiste de Jordanie est un allié de l’Etat d’Irak et d’el-Chem islamique et du front Nosra.

    http://www.gnet.tn/revue-de-presse-internationale/une-nouvelle-brigade-djihdiste-en-syrie-avec-des-combattants-tchetchenes/id-menu-957.html

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s